Quelle plante d'intérieur anti-pollution choisir ?

Oui, vous ne le savez peut-être pas, mais l’air de votre intérieur est pollué. Cependant, il est possible d’inverser la tendance avec des plantes savamment sélectionnées. Découvrez comment vous protéger des agressions intérieures.

 

Pourquoi choisir des plantes dépolluantes ?


Indolores et incolores, les polluants intérieurs se font discrets. Pourtant, ils sont bel et bien là, prêts à envahir vos poumons et votre épiderme. L’air intérieur de votre maison, de votre appartement et de votre bureau, est 10 à 100 fois plus pollué que l’air extérieur. On parle alors de « syndrome des bâtiments malsains ».
Les sources d’agression intérieure sont diverses : peintures, revêtements des sols et des murs, colles, isolants, produits d’entretien, désodorisant… Dans la maison, les particules vont stagner dans la pièce et se déposer facilement par contact. Ces polluants organiques volatiles se trouvent dans chaque pièce de votre maison :
  • L’ammoniac : il se retrouve dans les produits ménagers et les produits de bricolage.
  • Les émissions de benzène : elles proviennent des encres, plastiques, peintures, meubles et fumées de cigarette.
  • Le formaldéhyde : le formol est un gaz que l’on détecte dans les colles, les moquettes, les textiles d’ameublement, les papiers peints ou encore dans les émanations de chaudières.
  • Le monoxyde de carbone : il résulte des fumées, de la combustion des gaz et de la fumée de cigarette.
  • Le toluène : le toluène est présent dans votre logement par le biais des vernis, des colles, des savons et des laques.
  • Le xylène et le trichloréthylène : principalement contenus dans les peintures, ces deux composants se retrouvent également dans les vernis et les dégraissants.

Quelles sont les conséquences des polluants intérieurs ?

Sur votre état de santé général, la pollution d’une maison se manifeste par des maux de tête, de la fatigue, l’irritation des yeux, du nez, de la gorge et de la peau, et par des troubles de la respiration.

Du côté de votre épiderme, les particules toxiques de votre maison ont aussi des conséquences importantes. Une exposition répétée et prolongée aux polluants met en péril le renouvellement cellulaire et entraîne un vieillissement prématuré de la peau. Perte d’élasticité, rides, ridules, points noirs, imperfections… quel que soit votre type de peau, les toxines viennent altérer la fonction barrière de l’épiderme. Résultat : votre peau est terne, sèche et marquée.

Comment lutter contre la pollution de votre maison ?

La pollution de votre logement et de votre bureau représente un réel risque. Pas de panique, il existe des solutions efficaces pour diminuer les effets des polluants sur votre santé et sur la beauté de votre épiderme.


Des plantes intérieures dépolluantes pour purifier l’air

Les plantes d’intérieures transforment les molécules toxiques retenues dans l’air ou dans les tissus en nutriments . Placée dans toutes les pièces, au bureau, dans une chambre, une cuisine ou une salle de séjour, la plante absorbe les polluants de l’air par les feuilles, les tiges et le tronc grâce à des stomates qui régulent la respiration de la plante. Ces particules sont ensuite transformées en nutriments par des micro-organismes vivants dans les racines. Petit plus ? La plante émet de la vapeur d’eau par un processus de transpiration, favorisant une hausse du taux d’humidité dans le logement. Cette hausse du taux d’humidité réduit les gênes respiratoires et diminue la sécheresse cutanée.

De jour comme de nuit, été comme hiver, la plante absorbe par les feuilles les polluants de l’air, principalement le benzène, le formaldéhyde (formol), le xylène, le toluène, le trichloréthylène et l’ammoniac qui sont les agresseurs principaux de la bonne qualité de l’air.

Quelles plantes dépolluantes pour quels effets ?

La place d’une plante n’est pas que dans un jardin ! Les facultés de dépollution des plantes d’intérieur sont connues depuis 1989. Bill Wolverton, un ingénieur de la Nasa, a été le premier à étudier la capacité d’absorption de plusieurs composés chimiques par les végétaux. Chaque plante dispose de spécificités : contre le tabac, pour humidifier l’air, pour lutter contre le formaldéhyde, l’ammoniac, le xylène, le monoxyde de carbone ou encore le benzène.

  • La Dracaena : les longues feuilles de la dracaena contribuent à la dépollution de l’atmosphère.
  • Le Chamaedorea : aussi appelé le palmier bambou, le chamaedorea est idéal pour humidifier l’air et éliminer les polluants. Cette plante absorbe notamment l’ammoniac, le benzène, le formaldéhyde et le xylène.
  • Le Ficus : très résistant, le ficus une plante idéale pour ceux qui n’ont pas la main verte. Elle aspire les gaz toxiques et produit beaucoup d’oxygène.
  • Le Chlorophytum : cette plante, robuste et populaire, est très prisée pour l’oxygénation d’une pièce ainsi que pour l’absorption des émanations toxiques. Attention, le chlorophytum aime la lumière !

La fougère, le lierre, le philodendron ou encore l’aloe vera sont connus pour purifier l’air d’un logement, en humidifier l’atmosphère et absorber les polluants émis par les matériaux de décorations. À vous de choisir votre plante favorite en fonction de la pièce à dépolluer, de sa température et de sa lumière.


Des soins de la peau anti-polluants

En plus de faire une petite place à une plante d’intérieur et d’aérer régulièrement votre logement, pour lutter contre les méfaits des particules et des gaz, il est essentiel d’ajuster votre rituel beauté.

La pollution est un facteur déterminant à prendre en compte dans la lutte contre le teint terne, les rides et les imperfections. Ce qui explique pourquoi nettoyants, brumes et crèmes anti-polluants ont une place de choix dans toutes les trousses de beauté.

En effet, nettoyer sa peau matin et soir est un geste essentiel pour supprimer les particules polluantes qui se déposent sur votre épiderme et pour lutter efficacement contre les imperfections comme les comédons et les points noirs. Une fois nettoyée, la peau a besoin d’un soin ciblé pour prévenir l’impact des agressions dans la peau. Optez pour des actifs antioxydants à appliquer de jour comme de nuit sur un épiderme propre.

Les sources toxiques de votre maison sont nombreuses. Ammoniac, monoxyde de carbone, toluène, xylène ou encore benzène altèrent votre bien-être et votre peau. En effet, bureau, salle de séjour, chambre, cuisine, chaque pièce est soumise à des gaz et des polluants. Misez sur des plantes d’intérieur aux vertus anti-polluantes et tournez-vous vers des cosmétiques spécialement étudiés pour lutter contre le vieillissement prématuré de la peau, les rides et les impuretés. À vous une maison saine et une peau nette !

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Nos produits